“Monotypes” de Pascal Duquenne.

Recueil tiré sur papier chiffon tradition à la cuve, numéroté et signé par l’artiste, 54 pages, format 21 x 20 cm avec une reproduction hors texte sur grand papier d’un dessin inédit de l’artiste Pascal Duquenne.

Prix :

40 € (Pour tout envoi postal, il sera demandé 6 € de frais en sus du prix du recueil).Ce recueil étant fabriqué à la main, nous vous demanderons de bien vouloir accepter un délai de temps raisonnable avant de recevoir votre / vos exemplaire(s).

Tirage limité !

Ces monotypes ont été réalisés dans l’atelier du CRéAHM – Bruxelles de 2001 à 2008.
Pour la première fois, dans sa « riche » carrière d’artiste aux talents multiples, Pascal Duquenne voit ses gravures-monotypes éditées dans un esprit de haute bibliophilie aux éditions Pictura de Bourges : 10ème numéro de la collection « Les Contemporaines ». Ce livre tiré sur papier chiffon tradition à la cuve, est numéroté et signé par l’artiste et comporte de nombreuses reproductions de ses œuvres graphiques accompagnées de textes coécrits par Pascal Duquenne et Gilbert Serres avec un commentaire sur l’art du monotype de Laurent Quillerié et Cécile Pouyat.

Introduction à l’ouvrage par Gilbert Serres :

Si dans notre mémoire Pascal Duquenne est encore présent c’est grâce à son talent d’acteur qu’il a pu démontrer dans le film du réalisateur belge Jaco Van Dormael Le Huitième Jour. Pour mémoire, Pascal et Daniel Auteuil s’étaient partagé le Prix de la Meilleure Interprétation Masculine au festival de Cannes 1996. Depuis lors, Pascal a tourné une quinzaine de courts et longs métrages, spots publicitaires, documentaires et feuilletons pour la télévision. D’autres projets de longs métrages sont en cours de réalisation.

Ce que le grand public ne sait peut-être pas est que Pascal possède bien d’autres dons. Il pratique la danse d’expression corporelle, fait du théâtre, joue de la batterie et réalise des monotypes tout en étant un sportif accompli. Il a remporté une quarantaine de médailles dont 20 en or et 10 en argent, majoritairement en natation et course aux Special Olympics, jeux olympiques pour personnes aux facultés mentales réduites.

Devenu proche de Pascal depuis la rédaction de sa biographie (Pascal Duquenne, avant, pendant et après le Huitième Jour, France Europe Editions, Nice, 2008, ISBN 978-2-84825-200-1) en coauteur avec sa maman Huguette Vandeput, j’ai appris à mieux le connaitre. Sans qu’il ne s’exprime je ressens ses joies, ses peines, ses désirs et déceptions. Pascal n’aime pas l’adjectif « handicapé » mais préfère trisomique ou différent.

Séducteur invétéré, charismatique, il aime les femmes. Un de ses regrets, sinon le plus grand, est de ne pas pouvoir se marier et de fonder une famille. Ce qui pourrait justifier tous ces portraits de femme qui l’ont inspiré : quelles soient proches, croisées dans la rue, aperçues dans un magazine, rêvées ou vues au cinéma.

C’est un honneur pour moi -mais une tache difficile- que Laurent Quillerié et Cécile Pouyat m’ont confié, celui d’écrire un texte accompagnant chaque gravure de Pascal Duquenne Enthousiastes, sensibles et généreux, l’idée leur est venue de compléter leur superbe collection avec la réalisation de cet ouvrage lors de l’exposition de ses monotypes dans leur galerie Pictura à Bourges en Octobre 2010 à l’occasion du 4ème Festival des Déglingués. Mais ses œuvres sont également exposées régulièrement et primées en Belgique et capitale, Paris et en Allemagne.

A travers ces quelques textes, j’ai essayé de mon mieux à transmettre littérairement -avec un brin de poésie, en toute modestie – ses émotions, ses sentiments, son caractère affectueux et sa personnalité attachante. Pascal ne s’exprime ni écrit ainsi.

Avec cette édition luxueuse, Laurent et Cécile désirent faire connaitre les œuvres picturales de Pascal Duquenne à un plus large public. Pour cela, en son nom, celui de sa maman Huguette Vandeput et de son beau-père Enrico Rossi ainsi que de ma part nous leur disons : UN GRAND MERCI !
Extrait du texte de présentation sur les monotypes (Cécile Pouyat et Laurent Quillerié)

Dans les gravures de Pascal Duquenne, la figure féminine est omniprésente. Ces femmes semblent parfois nous dévisager avec une sorte d’indifférence à ce que nous sommes, elles sont là, comme de l’autre côté d’un miroir sans tain et leur yeux passent au travers de nous, sans nous voir. Portraits de femmes croisées au détour d’une rue ou à la faveur d’une rencontre, ces figures au sourire énigmatique ou à l’expression sérieuse et intense nous renvoient à notre propre regard sur nous-mêmes et sur les autres, sur nos différences et nos similitudes.

Telles les sorcières de Goya, le trait rapide et profond souligne l’ovale de leurs visages : songes drolatiques ou bien sérieux ? Sont-elles, en ribambelles, des sorcières qui cherchent à nous culpabiliser de nos peurs enfantines ou des sentinelles qui se dressent face à la bêtise de notre monde ? Ou femmes sans corps, sans bras, sans jambes, femmes-troncs qui émergent du papier comme à travers des fenêtres … femmes entr’aperçues ou chair qui s’esquive, elles ne sont pas sensuelles mais émeuvent par leur fixité et leur solitude au sein des gris nuages de l’aquatinte … cris muets de leurs bouches fermées ou cachées, surprise ou tristes, elles appellent autant à la rêverie qu’elles dessinent l’épure d’un cauchemar. Profondeur et noirceur de l’encre qui vient caresser les formes indécises de leurs cheveux ou de leurs traits. Femmes frêles et fortes à la fois, portraits réels ou imaginaires, souvenirs fugitifs, la gravure les réalise avec ce qu’elle a de plus simple et de plus dur : le trait, le noir et le blanc s’échappant au profit d’un gris déchirant, une technique qui ne pardonne pas l’erreur et oblige la main à s’abandonner sans tricher.

Bon de réservation à renvoyer avec le règlement à :

Contact en France :

Galerie Pictura – 15, rue Littré – Bourges- France -Tél. : 02 48 48 18 33

Email : pictura chez orange.fr – Web :
http://pagesperso-orange.fr/galeriepictura

*Paiement par chèque en France ou virement bancaire au nom de : Association Pictura -
IBAN : FR54300020570000 0079 0813 L50 – Code BIC : CRLYFRPP

Contacts en Belgique :

Gilbert Serres : Ridder Walter Van Havrelaan 25/5, 2900 Schoten-Belgique.
(Informations pour le règlement : Tél. : 00 32 (0) 3 272 05 34 – info chez lehuitiemejour.eu)

Gilbert Serres

LA PLAQUETTE

Votre aide est indispensable pour faire naître des sourires