RABAT

En Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, l’asbl le 8ème jour développe un projet initié d’intégration des personnes en situation de handicap :

RABAT

En Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, l’asbl le 8ème jour développe un projet initié d’intégration des personnes en situation de handicap :

Du 26 au 28 janvier 2011, la Région de Bruxelles-Capitale a accueilli une délégation marocaine en vue de rencontrer différentes associations bruxelloises œuvrant dans le domaine de l’intégration des personnes handicapées. Suite à ces échanges, différentes pistes de collaboration entre les deux régions se sont dégagées. Madame Hanifa Jabri, Présidente de l’Association SANAD à Rabat et l’asbl « Le 8ème Jour » ont été désignées pour assurer la coordination du projet « intégration des personnes en situation de handicap » sous la responsabilité du conseil régional de la Région de Rabat-Sale-Zemmour-Zaër et de la Direction des Relations extérieure du MRBC.

Deux missions bruxelloises à Rabat (juin et octobre 2011), ont permis d’établir un cadastre des acteurs associatifs et institutionnels de la région en matière d’aide aux personnes handicapées.

Pour donner le coup d’envoi à des collaborations bilatérales, un colloque a été organisé à Rabat, les 14 et 15 février 2012 avec pour objectif de mettre en lien les acteurs associatifs et institutionnels du secteur de l’aide aux personnes handicapées dans la perspective d’initier des collaborations bilatérales dans les secteurs de l’autonomie, de la mise au travail, des loisirs et de la Scolarisation de la personne handicapée. Les ateliers organisés au cours ce colloque de la mi-février 2012 ont mené à la recommandation de privilégier une orientation de la poursuite de la collaboration dans le secteur de l’intégration scolaire.

Au Maroc l’enseignement spécialisé n’existe pas, les projets d’intégration scolaire (CLIS) sont donc directement en lien avec l’enseignement ordinaire. Le projet retenu a consisté à accueillir à Bruxelles une délégation marocaine de 5 à 6 experts de Rabat, pour un séjour (3 jours) d’échange d’expertise avec pour objectif de « donner l’occasion aux membres de la délégation de se faire une idée précise de ce qui est entrepris à Bruxelles dans le secteur spécifique de l’intégration scolaire ».

En Belgique, il y a l’enseignement classique, l’enseignement spécial et différentes initiatives dans le secteur de l’intégration « dans l’ordinaire » de jeunes porteurs de handicap. Au Maroc, il n’y a pas à proprement parler d’Enseignement spécial (si ce n’est dans le secteur particulier des malentendants et malvoyants) pas ou peu d’expériences significatives en intégration scolaire mais par contre un modèle inspiré du modèle français, les CLIS (classe d’intégration scolaire) : des classes spéciales au sein de l’enseignement ordinaire. Les contextes sont donc très différents. Le 8ème Jour n’ayant pas d’expertise spécifique en matière d’intégration scolaire, il a fallu, pour organiser cet accueil, s’appuyer sur les asbl du réseau bruxellois qui œuvrent en la matière, en se recommandant des asbl bruxelloises qui s’étaient jointes à la dernière visite à Rabat (février 2012). C’est essentiellement l’asbl Triangle qui a été le complice opérationnel de cet accueil.

Quatre axes ont été privilégiés pour cet accueil :

  • L’institutionnel : une rencontre avec un expert du Cabinet de MD Simonnet et une présentation des services PHARE de la COCOF ;
  • Les acteurs du secteur : des rencontres sur le terrain, au siège des asbl qui travaillent dans l’accompagnement des jeunes (et de leurs familles) en intégration scolaire. + visites dans des écoles.
  • Le périphérique : une rencontre avec les services éducatifs du Musée d’art Moderne, qui ont une politique dynamique en matière d’accueil de personnes différentes et la présentation d’un jeu (Soli Terre par l’asbl Le Bataclan) sur le thème de l’intégration.
  • Le fédératif : une rencontre à l’ASAH, la fédération des services d’accompagnement, pour donner une idée du poids des asbl quand elles s’organisent pour travailler ensemble et de façon coordonnée, aussi pour faire du lobby.

Le point fort de la rencontre a été la soirée du jeudi octobre , au BIP, avec une soixantaine de participants, dont la moitié de familles et la moitié de représentants du secteur associatif. Le thème de la table ronde « expérience en matière d’intégration scolaire » a donné lieu à de nombreux témoignages, variés, dont certains particulièrement poignants. La table ronde a été ouverte et conclue par la Ministre Evelyne HUYTEBROECK et animée par Violaine van CUTSEM (Triangle). Au terme de la rencontre, il y a eu un « walking diner » au cœur de l’expo « Brussels » du BIP, qui a donné lieu à des rencontres informelles (parfois riches entre parents aux handicaps différents qui ne se connaissaient pas, ou entre rabatis et familles bruxelloises issues de l’immigration).

LA PLAQUETTE

Votre aide est indispensable pour faire naître des sourires